Archives des étiquettes | "Petits-enfants"

Tags: , , , ,

Les grands-parents sont dans le champ (paraît-il)


Récemment, une amie nouvellement grand-mère me faisait une confidence : « C’est vraiment plus compliqué de prendre soin des enfants aujourd’hui et rien de ce que je faisais dans le temps n’est correct maintenant avec mon petit-fils ».

Une étude américaine révélait que depuis l’an 2000, il y a une hausse de 20% des grands-parents qui prennent soin de leurs petits-enfants sur une base régulière. Cette étude s’inquiétait du fait que ces grands-parents ne connaissaient pas les nouvelles méthodes de sécurité et pourcentage à l’appui, elle indiquait qu’une grande majorité de grands-parents était dans le champ…

Alors pour vous grands-parents, voici ce qu’il en est :

  • Ne ressortez pas votre ancienne bassinette, la distance entre les barreaux n’est sûrement pas réglementaire
  • Les enfants dorment maintenant sur le dos, pas sur le ventre ni sur le côté : pour prévenir le syndrome de la mort subite du nourrisson
  • On ne met ni oreiller, ni édredon, ni contour de lit, ni peluches dans le lit de bébé : c’est plus sécuritaire
  • Les biberons du nouveau-né ne se font pas réchauffés dans le micro-ondes et vérifier également si ceux-ci contiennent des BPA, reconnus comme toxiques
  • Les bancs d’auto ont maintenant une date d’expiration et ils s’installent face vers l’arrière jusqu’à ce que l’enfant ait atteint un certain poids, une certaine grandeur et qu’il sache marcher
  • Au Canada, les marchettes pour bébés sont interdites depuis 2004

et j’en passe…

 

N’ayez crainte vous les parents, les nouveaux grands-parents savent s’adapter et comprendre que les règles de sécurité évoluent. De plus en plus ils se tiennent informés et, autrement, c’est à vous de leur indiquer les changements survenus depuis « leur temps ».

Mais merci de leur dire une fois de temps en temps que le truc de grand-mère qu’elle vous a donné, fonctionne encore…

   Virginie

Posté sous Grand-maman 101Commentaires (1 883)

Tags: , , ,

Quel type de grand-mère êtes-vous ?


Ma grand-mère était vieille, plutôt corpulente, cheveux blancs, lunettes rondes, marchait lentement et possédait une horloge angoissante au salon. Lorsque j’allais la visiter, on me disait d’être sage et de ne pas parler trop fort pour ne pas la fatiguer. Voilà ce qu’était pour moi une grand-mère…


Aujourd’hui il existe toutes sortes de grand-mère :

Il y a celles qui se réjouissent de devenir grands-mères et d’autres que l’aventure déconcerte voire dérange.

Il y a celles qui savent tricoter et faire des confitures.

Celles qui font du sport, sortent avec les amis, sont amoureuses, voyagent.

Celles qui font de leurs petits-enfants le centre de leur vie.

Des grands-mères envahissantes et d’autres indifférentes.

Des grands-mères de proximité qui se font très vivement sollicitées.

Il en est que la venue des bambins fait rajeunir et d’autres pour qui les petits-enfants sont annonciateurs de vieillesse.

Certaines sont nouvellement retraitées d’autres sur le marché du travail.

Il y a celles qui ne sont pas pressées de rejoindre le camp des mamies et refusent de se faire appeler grand-maman.

Celles qui ne veulent pas faire leur âge, qui veulent rester "sexy", rester dans le coup.

D’autres qui gardent leurs petits anges quand ceux-ci sont malades ou en vacances scolaires, quand les parents veulent se retrouver en amoureux ou sortir avec des amis.

 

Oui, il existe plusieurs types de grand-mère et c’est tant mieux… à chacune de trouver sa place et de respecter celle de l’autre. Le plus important ?  C’est qu’un enfant ait des étoiles dans les yeux lorsqu’il voit ses grands-parents !!!

  
    Virginie

Posté sous Grand-maman 101Commentaires (991)

Tags: , , ,

L’essence de la famille


Les jeunes sont mobiles, ils partent étudier à l’extérieur, travailler à l’extérieur, fonder une famille à l’extérieur. Cette mobilité est valorisée, reconnue comme positive, créatrice d’expériences enrichissantes. C’est vrai.

Mais qu’en est-il du rôle de la famille élargie, des rapports de génération, des lieux d’ancrage familiaux? On a beau dire qu’avec  les nouvelles technologies, enfants, petits-enfants et grands-parents restent en contact, ce n’est pas ce que représentent les contacts familiaux selon moi. Non merci à la famille virtuelle.

Le travail a contribué à modifier la structure familiale. L’exode débute avec les études, parfois dès le CEGEP. Mais auprès de qui trouve-t-on écoute, réconfort, sécurité et coup de main en cas de pépin? La famille aide à traverser grandes marées mais aussi petits vents et événements tout simples de la vie : la nouvelle maman est malade et ne peut prendre soin de bébé, les deux parents ont la «gastro», un déménagement engendre plus de travail que prévu…

Vous l’avez compris, je regrette le fait que ma petite fille et ses parents vivent loin de moi. Curieusement, mon garçon me parlait récemment d’un collègue de travail qui venait d’avoir des jumeaux et il me disait : «Si jamais une telle chose nous arrivait, on penserait à déménager plus près de vous, on serait incapable d’y arriver sans votre soutien».

Je lisais un texte de Claudine Lévesque: «Les besoins auxquels nos proches répondent sont essentiels et permettent bien souvent d’avancer plus facilement dans la vie…».

 

Voilà ce qu’est l’essence même de la famille selon moi.

Virginie

Posté sous Grand-maman 101Commentaires (1 313)

Tags: , , ,

Rivalité…


Je me souviens d’une publicité qui montrait un nouveau grand-père qui rendait visite à sa fille venant d’accoucher; il apportait un ourson. Puis l’autre grand-père arrive à son tour avec un ourson plus gros et revoilà le premier de retour avec un toutou encore plus gros suivi du second avec une peluche énorme.

Je trouvais cette publicité amusante mais aujourd’hui je comprends que les grands-parents désirent être uniques à leurs petits-enfants.

Pourquoi certains grands-parents ont-ils un lien plus étroit avec leurs petits-enfants : ils vivent plus près, ont un meilleur contact avec leurs propres enfants, sont plus jeunes, plus en santé, plus disponibles, plus à l’aise financièrement ou sont-ils tout simplement les grands-parents maternels… sachant que les filles sont souvent plus proches de leur mère que de leur belle-mère.

Dans notre cas, nous sommes les grands-parents paternels, nous vivons loin de notre petite-fille alors comment agir? En développant de la jalousie, en étant en rivalité avec les autres grands-parents, en couvrant la petite de cadeaux? Son premier Noël vient de passer et heureusement nous ne sommes pas tombés dans ce piège.

Oui la rivalité et la jalousie entre grands-parents peuvent exister mais il faut apprendre à gérer ces sentiments. Nous devons jouer notre rôle à notre façon et avec nos moyens, miser tout simplement sur ce qui nous distingue.

Lorsque « Cocotte » nous rend visite, c’est toujours pour quelques jours. Nous avons donc le loisir et le plaisir de partager toutes ses activités, du lever au coucher : boires, repas, jeux, balades en poussette, bain… Nous lui accordons toute notre attention et apprenons à nous apprivoiser.

Nous serons donc le papy et la mamie qu’elle vient visiter avec une petite valise pour y faire quelques dodos dans la « chambre des petits-enfants ». Nous serons ceux qui l’accueillent au saut du lit, lui préparent ses rôties en forme d’étoiles tartinées des cretons de mamie, lui font faire quelques notes de guitare, l’amènent au cinéma, lui racontent mille et une histoires, rigolent tout simplement…

Virginie

Posté sous Grand-maman 101Commentaires (705)

Restez connecté :


Pour nous joindre : 5485, boulevard de l'Ormière
Québec (Québec) G1P 1K6
Tél: 418-688-3301
Fax: 418-688-7666
Question? Commentaire? Écrivez-nous


Partenaires

Panier