Archive | Chroniques

Quel type de grand-mère êtes-vous ?

Quel type de grand-mère êtes-vous ?

Ma grand-mère était vieille, plutôt corpulente, cheveux blancs, lunettes rondes, marchait lentement et possédait une horloge angoissante au salon. Lorsque j’allais la visiter, on me disait d’être sage et de ne pas parler trop fort pour ne pas la fatiguer. Voilà ce qu’était pour moi une grand-mère…


Aujourd’hui il existe toutes sortes de grand-mère :

Il y a celles qui se réjouissent de devenir grands-mères et d’autres que l’aventure déconcerte voire dérange.

Il y a celles qui savent tricoter et faire des confitures.

Celles qui font du sport, sortent avec les amis, sont amoureuses, voyagent.

Celles qui font de leurs petits-enfants le centre de leur vie.

Des grands-mères envahissantes et d’autres indifférentes.

Des grands-mères de proximité qui se font très vivement sollicitées.

Il en est que la venue des bambins fait rajeunir et d’autres pour qui les petits-enfants sont annonciateurs de vieillesse.

Certaines sont nouvellement retraitées d’autres sur le marché du travail.

Il y a celles qui ne sont pas pressées de rejoindre le camp des mamies et refusent de se faire appeler grand-maman.

Celles qui ne veulent pas faire leur âge, qui veulent rester "sexy", rester dans le coup.

D’autres qui gardent leurs petits anges quand ceux-ci sont malades ou en vacances scolaires, quand les parents veulent se retrouver en amoureux ou sortir avec des amis.

 

Oui, il existe plusieurs types de grand-mère et c’est tant mieux… à chacune de trouver sa place et de respecter celle de l’autre. Le plus important ?  C’est qu’un enfant ait des étoiles dans les yeux lorsqu’il voit ses grands-parents !!!

  
    Virginie

Classé sous Grand-maman 101Commentaires (991)

Déjà un an !

Déjà un an !

Ma petite-fille a un an. Je la regardais « démolir » son gâteau d’anniversaire et le déguster avec ses petites mains toutes potelées, du chocolat plein la figure… et je me remémorais la dernière année. Elle fut riche en émotions, remplie de rires, de larmes, parfois d’inquiétude envers elle comme envers ses parents.

Je suis très fière d’elle et le suis tout autant de ses parents qui veillent sur elle jour et nuit. Que d’apprentissage dans cette première année pour tous… comme pour moi !

Être grand-parent, qu’est-ce-que ça représente ?

C’est franchir le pas de la troisième génération. Préoccupant car cela signifie prendre de l’âge… mais on s’y fait. Être grand-parent est une aventure exceptionnelle qui a ses exigences : amour, temps et patience. Il en faut. C’est accepter de n’avoir qu’un rôle d’accompagnateur et donc de savoir garder une certaine distance.

Pour l’instant, câlins et tendresse sont au rendez-vous de nos (trop) rares rencontres.

Je souhaite que cette relation grand-parent petit-enfant s’approfondisse de part et d’autre et que se développe une grande complicité.

Bonne fête Amour !!!

 Virginie

Classé sous Grand-maman 101Commentaires (107)

L’essence de la famille

L’essence de la famille

Les jeunes sont mobiles, ils partent étudier à l’extérieur, travailler à l’extérieur, fonder une famille à l’extérieur. Cette mobilité est valorisée, reconnue comme positive, créatrice d’expériences enrichissantes. C’est vrai.

Mais qu’en est-il du rôle de la famille élargie, des rapports de génération, des lieux d’ancrage familiaux? On a beau dire qu’avec  les nouvelles technologies, enfants, petits-enfants et grands-parents restent en contact, ce n’est pas ce que représentent les contacts familiaux selon moi. Non merci à la famille virtuelle.

Le travail a contribué à modifier la structure familiale. L’exode débute avec les études, parfois dès le CEGEP. Mais auprès de qui trouve-t-on écoute, réconfort, sécurité et coup de main en cas de pépin? La famille aide à traverser grandes marées mais aussi petits vents et événements tout simples de la vie : la nouvelle maman est malade et ne peut prendre soin de bébé, les deux parents ont la «gastro», un déménagement engendre plus de travail que prévu…

Vous l’avez compris, je regrette le fait que ma petite fille et ses parents vivent loin de moi. Curieusement, mon garçon me parlait récemment d’un collègue de travail qui venait d’avoir des jumeaux et il me disait : «Si jamais une telle chose nous arrivait, on penserait à déménager plus près de vous, on serait incapable d’y arriver sans votre soutien».

Je lisais un texte de Claudine Lévesque: «Les besoins auxquels nos proches répondent sont essentiels et permettent bien souvent d’avancer plus facilement dans la vie…».

 

Voilà ce qu’est l’essence même de la famille selon moi.

Virginie

Classé sous Grand-maman 101Commentaires (1 313)

Diplomatie et grands-parents !

Diplomatie et grands-parents !

Depuis le jour où j’ai appris que je deviendrais grand-mère, je dévore tout ce qui s’écrit sur la grand-parentalité. Je suis tombée dernièrement sur le livre « Conseils de survie pour grands-parents», un petit livre rigolo de Simon Brett. J’aimerais vous partager quelques extraits.

«Vous pensez sans doute que votre place de grands-parents est des plus enviées puisqu’il ne s’agit que de s’asseoir dans un bon fauteuil et de participer en toute quiétude à la croissance de la nouvelle génération. Détrompez-vous, c’est un véritable défi qui vous attend.

De nouvelles tensions vont apparaître et il faudra vous armer d’un sens diplomatique à toute épreuve pour naviguer dans cet autre champ de mines.»

Voici quelques conseils de l’auteur :

-« À l’annonce du prénom choisi par les parents pour le bébé, ne grimacez-pas ou pire, ne vous esclaffez pas.

-Ne dites pas aux futurs parents : « Profitez de votre liberté maintenant car, après la naissance du bébé, vous n’aurez plus de vie sociale». Même si c’est la vérité, pourquoi les déprimer ?

-Il est déconseillé d’affirmer devant les parents : « Vous le pourrissez cet enfant». Mais s’ils vous le reprochent, souriez fièrement et rétorquez : « Oui et alors ? ».

-Un conseil aux grands-parents démangés par l’envie de dire que les enfants étaient mieux élevés de leur temps : taisez-vous !!!

-Ne vous asseyez pas par terre pour jouer avec vos petits-enfants, sauf si vous êtes sûrs de pouvoir vous relever sans aide.

-Quand les petits-enfants passent la nuit chez-vous, couchez-vous tôt. Vous en aurez besoin !
 20 heures semble un horaire raisonnable !

-Offrir un jouet qui fait du bruit n’est pas faire preuve de fair-play avec les parents … mais c’est tellement drôle.
 
-Ne jamais se dire : « Je ne suis qu’une nounou bon marché».
La vérité est si difficile à entendre!»

Oui, faire preuve de diplomatie quand on est grands-parents serait-ce, finalement cela, le début de la sagesse ? J’aurais dû lire ce livre bien avant aujourd’hui …

Virginie

Classé sous Grand-maman 101Commentaires (854)

Restez connecté :


Pour nous joindre : 5485, boulevard de l'Ormière
Québec (Québec) G1P 1K6
Tél: 418-688-3301
Fax: 418-688-7666
Question? Commentaire? Écrivez-nous


Partenaires

Panier