Archives des étiquettes | "Nouvelles mamans"

Tags: , , ,

Service merveilleux du Groupe Les Relevailles


Bonjour à toutes!

Je reçois actuellement le service d’aide-maman et en suis à mon huitième service d’aide de trois heures. J’avoue que j’anticipe un petit deuil quand ça sera fini! La première fois que j’ai reçu mon aide-maman à la maison, j’ai tout-de-suite été en confiance et après une demi-heure, je la laissais avec mes deux filles, une de deux ans et une de trois semaines, pour aller joyeusement faire mes courses. Car je suis une mère monoparentale et c’est une des rares chances de sortie de la semaine. Alors à presque toutes les semaines, je m’envolais comme un oiseau, confiante que mes petites filles seraient bien soignées et aimées par mon aide-maman, qui est une maman et aide d’expérience. Ma petite de deux ans s’est d’ailleurs tout-de-suite sentie à l’aise avec elle. D’autres fois je dormais, ou bien j’allais promener le chien. Je suis même allée une fois à une braderie de vêtements de mode.

Qu’est-ce que ce service m’a apporté? Un ESPACE de liberté dans ma semaine…Un SOUTIEN solide…Le fait que ce soutien vienne d’un organisme le rend plus facile à prendre que s’il venait d’une amie ou d’un membre de ma famille, car il est libre de tout lien émotif, attentes et sentiment de redevance. Je sens que mon aide-maman aime ce qu’elle fait, qu’elle aime venir, et mes filles et moi avons hâte de la voir chaque semaine.

Quel bel apport dans l’agitation des débuts de l’arrivée d’un nouveau membre de la famille! C’est comme une ancre pour notre petit bateau qui est secoué par les eaux. C’est aussi une aide pour voir plus clairement ce qui se passe et nous aider à relativiser, car l’aide-maman apporte aussi ses conseils et sa sagesse, comme le fait aussi Lynda Ouellet, qui prend le temps chaque semaine de me parler quand je réserve le service. Merci Lynda!

Je recommande à toutes les nouvelles mamans ce service merveilleux!

Renée
 

Posté sous TémoignagesCommentaire (0)

Tags: , , , ,

Les mamans accro aux réseaux sociaux


Il y a quelques générations, la corde à linge permettait aux femmes de briser l’isolement. Étendre son linge était prétexte à échanger des confidences, soulager un trop-plein d’émotion ou s’accorder une pause. Aujourd’hui, on ne connaît pas sa voisine. Le monde est virtuel car le Web 2.0 a pris la relève.

Des enquêtes révèlent que les femmes sont plus présentes sur les réseaux sociaux que les hommes et 80% des mamans de jeunes enfants seraient actives sur au moins un réseau social. Ces nouvelles mamans s’étaient bien promises de sortir prendre l’air tous les jours, de s’inscrire à des cours et de voir des amies régulièrement. Mais souvent les rendez-vous sont escamotés, maman est trop fatiguée, bébé n’est pas en forme, la rencontre est trop éloignée de la maison…

Plusieurs nouvelles mères se sentent seules, isolées, loin de leur famille immédiate. Elles s’ennuient de la vie sociale qu’elles menaient avant la naissance de leur bébé et se sentent coupées de la «vie normale». Au bord des larmes, elles ont l’impression qu’elles ne peuvent parler à personne. Le désir de partager leur bonheur avec autrui, l’isolement, le besoin d’évacuer le stress ou l’ennui sont autant de raisons avancées pour expliquer l’engouement de ces mères pour les réseaux sociaux.

Sur le Web, on trouve de tout : de l’information, des conseils, des boutiques et surtout… surtout des amies. En quelques clics, les jeunes mamans échangent sur les jouets, les habitudes alimentaires, les activités, les produits liés aux enfants. Elles se tournent également vers les blogues à la recherche de conseils parentaux. Elles vont peut-être par la suite, acheter un livre, regarder une émission de télévision, acheter un nouveau produit pour bébé.

Oui, la toile vient à la rescousse des nouvelles mamans. Pendant le congé de maternité, elles ont souvent le besoin de garder contact avec des anciennes collègues, des amies devenues plus difficilement accessibles. Au cours de cette période remplie de bouleversements de toutes sortes, les mamans veulent jaser avec d’autres mères, échanger, déculpabiliser, faire sortir le trop plein, s’informer. Elles veulent simplement échapper au quotidien ou le partager avec des gens qui leur ressemblent.

Les réseaux sociaux sont-ils trop présents dans la vie des mamans ?

Posté sous ActualitésCommentaire (0)

Restez connecté :


Pour nous joindre : 5485, boulevard de l'Ormière
Québec (Québec) G1P 1K6
Tél: 418-688-3301
Fax: 418-688-7666
Question? Commentaire? Écrivez-nous


Partenaires