Dépression postpartum


Groupe Oasis : pour parler à coeur ouvert

La naissance d'un enfant engendre d’intenses émotions. Pour la majorité des femmes, cette étape se déroule de façon harmonieuse. Bien que le cafard (baby blues) puisse affecter un grand nombre de femmes, il ne dure qu'une dizaine de jours.

Toutefois, quelque 13 % des mères souffrent de dépression postpartum (DPP). La DPP peut survenir plusieurs mois après la naissance du bébé et durer des années si elle n'est pas traitée. Elle est multifactorielle et sa gravité varie. Les principaux symptômes sont : pleurs, tristesse profonde, anxiété, sentiment d'inutilité ou de culpabilité, fatigue, pensées suicidaires, difficulté à éprouver de l'attachement pour le bébé, humeur dépressive, perte d'intérêt ou de plaisir. 

Fort heureusement, l'entraide donne des résultats. Les groupes d’entraide Oasis rassurent, offrent du soutien, permettent de rompre l'isolement et de côtoyer d'autres mères qui traversent les mêmes difficultés. Ainsi, chaque semaine, plusieurs sujets sont abordés : rôles parentaux, mythes liés à la maternité, deuils liés à la maternité, importance du répit, simplification du quotidien, révision des attentes, respect du rythme de la mère et de celui du bébé, etc.

 « Ma participation a représenté pour moi une véritable oasis dans le désert des émotions.
Cela m’a beaucoup aidé à apprendre à prendre soin de moi. Continuez d’aider d’autres mamans. »
– Lyne T.


Chaque semaine, plusieurs sujets sont abordés: rôles parentaux, mythes liés à la maternité (mère et enfant idéaux versus réels…), deuils liés à la maternité (perte de liberté…), importance du répit, simplification du quotidien, révision des attentes, respect du rythme de la mère et de celui du bébé, etc.
Information 418 688-3301  (3)

Parfois… Souvent…

  • Je me sens très seule
  • Je pleure sans savoir pourquoi
  • Je me sens incapable de faire face à la situation
  • Je dors mal
  • Je manque d’appétit ou, au contraire, j’ai toujours faim
  • Je me sens irritable par rapport à mon enfant ou aux autres membres de ma famille
  • Je ne sais plus qui je suis
  • J’ai des idées suicidaires. Si…

Vous vous reconnaissez dans plusieurs de ces symptômes. Votre plus jeune enfant a moins de deux ans. Vous avez le goût de parler avec d’autres femmes qui vivent la même situation. Vous avez besoin d’être écoutée. 

  Nous vous offrons:

  • Un groupe d'entraide accueillant de six à huit participantes
  • Des rencontres hebdomadaires d’une durée de deux heures
  • Un échange alimenté par les expériences des mères
  • Un milieu rassurant
  • La confidentialité
  • La présence d’une animatrice pour vous informer et vous soutenir
 

Entre temps, nous vous suggérons:

  • De vous accorder de petites pauses quotidiennes
  • De savourer les moments agréables
  • De faire appel au service d’aide-maman si votre bébé a moins de neuf mois ou de recourir à une gardienne pour jouir d’un moment de répit
  • De consulter votre médecin
  • De prendre soin de vous-même

Quelques exemples de phrases dites par les proches de la femme en dépression postpartum:

Conjoint

  • « Ma conjointe va très mal, je ne sais plus comment l’aider »
  • « Je suis inquiet »
  • « J’aimerais comprendre ce qui nous arrive »

Famille

  • « Je suis inquiète pour ma fille »
  • « Ma fille s’isole de plus en plus »
  • « Maman, pourquoi tu pleures? »
  • « Maman, pourquoi tu ne joues plus avec moi? »


Témoignages de mères participant à Oasis

Restez connecté :


Pour nous joindre : 5485, boulevard de l'Ormière
Québec (Québec) G1P 1K6
Tél: 418-688-3301
Fax: 418-688-7666
Question? Commentaire? Écrivez-nous


Partenaires