Classé sous | Actualités

Quand bébé pleure…

La plupart des nourrissons pleurent beaucoup, et il est probable que cela vous inquiète, surtout s’il s’agit de votre premier bébé. N’oubliez pas cependant que c’est la seule façon qu'il a de vous faire comprendre qu’il ne se sent pas confortable.

Il peut pleurer pour :

  • Exprimer un besoin physiologique comme la faim, la soif, la fatigue, un inconfort (couche souillée, vêtement inconfortable), des gaz gastro-intestinaux.
  • Libérer un surplus d’énergie, durant les premiers mois de vie surtout.
  • Communiquer une peur, une frustration ou pour obtenir de l’attention.
  • Communiquer une douleur.

L’enfant pleure en moyenne 1 à 1 ½ h/jour durant les 3 premières semaines de vie ; par la suite il pleure en moyenne 3h/jour, 3 à 4 jours/semaine; vers l’âge de 12 semaines, les pleurs tendent à diminuer.

Entre la 3e et la 6e semaine de vie, la plupart des bébés traversent une période difficile; aucun ne réagit de la même façon mais en général, la période d’instabilité survient en soirée et dure quelques heures. On parle de pleurs excessifs lorsque le bébé pleure 4h/jour presqu’à tous les jours.

Il est important de répondre aux cris et aux pleurs de votre bébé.

Voici quelques gestes d’apaisement que vous pouvez lui prodiguer lorsqu’il pleure :

  • L’emmaillotement : celui qui épouse parfaitement son corps est la première étape pour calmer votre bébé puisqu’il a l’impression d’être retourné dans le sein maternel.
  • La position latérale ou ventrale : ces positions déclenchent le réflexe calmant car elles imitent la position dans laquelle le bébé se trouvait dans l’utérus. Par contre, lorsqu’il est temps de le mettre au lit, la position dorsale est préférable car c’est la plus sécuritaire.
  •  Le son chhhhhh : un chuintement fort et persistant constitue une véritable mélodie à l’oreille de bébé et lui rappelle le bruit que fait votre sang circulant dans vos artères.
  •  Les bruits blancs sont calmants : le sèche-cheveux, l’aspirateur, le ventilateur, la hotte de la cuisinière, le four micro-ondes, la sécheuse, le lave-vaisselle.
  •  Le bercement : d’abord rigoureux qui se transforme ensuite en un mouvement plus doux, l’aidera à rester calme.
  •   La succion : elle augmente l’efficacité des moyens précédents. Elle déclenche le réflexe calmant de bébé et relâche des agents chimiques dans son cerveau, l’amenant à un degré de relaxation très agréable.

Vous ne pouvez pas gâter votre bébé lorsque vous le réconfortez. Vous êtes plutôt en train de lui apprendre à se calmer. Sachant que vous êtes là pour l’aider à se sentir mieux, votre enfant se sentira plus en sécurité. Certains bébés pleurent beaucoup et peuvent être difficiles à consoler. Il n’est pas toujours facile d’être le parent d’un nouveau-né. Vous êtes parfois fatigué et dépassé par tout ce que vous avez à faire, ce qui met à rude épreuve la patience. Quand vous ne réussissez pas à réconforter bébé calmement, prenez une pause, déposez-le quelques minutes en sécurité dans son lit, sortez prendre un peu d’air sur le pas de la porte et si possible trouvez quelqu’un pour prendre la relève.

Personne ne pourra consoler un bébé tout le temps.

Personne ne peut être un parent parfait tout le temps, non plus.

Écrire un commentaire

Restez connecté :


Pour nous joindre : 5485, boulevard de l'Ormière
Québec (Québec) G1P 1K6
Tél: 418-688-3301
Fax: 418-688-7666
Question? Commentaire? Écrivez-nous


Partenaires