Classé sous | Actualités

La suce fait encore parler d’elle !!!

Les bébés naissent avec le besoin de téter. Certains tètent même leur pouce ou leurs doigts avant la naissance, dès la seizième semaine de grossesse. Quand il vient au monde, le bébé cherche donc naturellement ses doigts ou son pouce pour se réconforter ou se rendormir pendant la nuit. Lorsque les parents remarquent que bébé suce spontanément ses doigts, plusieurs préfèrent donner une suce.

Alors le pouce ou la suce ? Voici quelques avantages et quelques inconvénients de chacun d’eux :

Le pouce

Pour :

  •       L’enfant s’apaise tout seul, à son rythme
  •       Il ne tombe jamais, ne se perd pas dans le lit la nuit
  •       Il est économique

Contre :

  •        À long terme, sucer le pouce ou les doigts peut déranger la position des dents
  •        Il  est plus difficile d’empêcher l’enfant de sucer son pouce que de lui retirer sa suce, le moment venu

La suce

Pour :

  •        Plus facile de contrôler son utilisation, contrairement au pouce
  •        Parce qu’elle peut être retirée plus tôt (que le pouce) à l’enfant, elle entraîne moins de déformation des dents
  •        Selon certaines études, l’utilisation de la suce pendant la nuit est associée à une réduction du risque du syndrome de la mort subite du nourrisson

Contre :

  •        Elle peut gêner le démarrage de l’allaitement, si elle est utilisée trop tôt
  •        Elle pourrait augmenter la fréquence des otites moyennes
  •        Utilisée trop souvent, elle peut entraver le développement du langage
  •        À long terme, elle peut déranger la position des dents
  •        Elle tombe souvent, se salit
  •        Bébé pleure quand il la perd, surtout la nuit

 

Les autorités médicales s’entendent : ne pas proposer de suce avant que la routine d’allaitement soit bien installée, et cela peut prendre de quatre à six semaines. La suce pourrait créer une confusion avec le sein. À cette règle,  une exception importante : les enfants prématurés, chez qui l’usage de la suce aiderait à développer une succion efficace.

 

Il n’en demeure pas moins que c’est vous qui êtes LE ou LA spécialiste de votre bébé.

 Voici donc quelques conseils d’utilisation…

  •        Stérilisez toujours la suce dans l’eau bouillante pendant cinq minutes avant de la donner à bébé la première fois
  •        Lavez- la dans l’eau chaude savonneuse après chaque usage (et non dans votre bouche)
  •        Vérifiez régulièrement si elle est fendillée ou brisée et remplacez-la tous les deux mois

 

… et quelques réflexions qui font souvent l’unanimité, mais que vous pourrez bien décider de suivre, ou pas.

La suce n’est pas la solution à tout et ne doit pas servir de « bouchon »; il vaut mieux comprendre les pleurs de bébé : faim, fatigue, inconfort ou ennui. Elle ne remplacera jamais la nourriture, le réconfort, ni les caresses d’un parent. Enlevez-lui sa suce lorsqu’il babille, rit, joue, rampe, tente de marcher.

En général, bébé perd l’habitude de sucer entre un an et trois ans. Mais parfois, il est nécessaire de l’aider un peu. Lorsque vous déciderez qu’il est temps pour l’enfant de se défaire de sa suce (pour ses dents, parce que ça retarde l’acquisition du langage ou parce qu’il ne peut plus vivre sans…), procédez graduellement.

Vous pourriez lui permettre de la garder seulement pour s’endormir et la lui retirer dès son réveil. Faites-le participer à la décision d’arrêter d’utiliser sa suce, il peut avoir le choix de la jeter, de la ranger ou de la déposer sous son oreiller… qui sait, une bonne fée pourrait passer. Félicitez-le, rassurez-le et dites-lui que vous êtes fier de le voir grandir. Permettez-lui d’exprimer ses sentiments (tristesse, colère). Si votre enfant demande à ravoir sa suce (il le fera sûrement), ne cédez pas mais, ici encore, comme en tout temps, c’est vous qui savez ce qui est le mieux pour votre enfant. Rappelez-lui que sa suce est partie et qu’il est grand maintenant.

Si certains accusent la suce d’être un frein à la communication de bébé, de ne pas être hygiénique, d’autres la remercient d’apaiser bébé et de lui procurer son besoin de succion. La suce fait donc encore beaucoup parler d’elle. Être bien renseigné quant aux avantages et aux inconvénients de l’utilisation de la suce permet de prendre une décision éclairée qui correspond aux besoins de la famille. Tout est dans son utilisation judicieuse.

4 Réponses à “La suce fait encore parler d’elle !!!”

  1. Natasha dit :

    Ma fille n’a jamais teté son pouce et elle prend la suce que pour s’endormir… c’est vrai quil faut se lever la nuit pour lui remettre, mais pour certains, mettre 5-10 suces dans le lit permet à bebe de la retrouver et de se la remettre dans la bouche lui-même… Ici, le jour, a suce est plutôt un “jouet”.

  2. Groupe Les Relevailles dit :

    Merci d’avoir pris le temps de partager votre vécu.

  3. Mimi dit :

    Bonjour,

    À l’hôpital même, le personnel, y compris notre médecin, affirmait que notre garçon avait un énorme besoin de téter. Il a eu la suce à l’hôpital et il l’a très bien prise tout de suite. Nous avons cependant retardé l’introduction de la suce à la maison jusqu’à 4 semaines d’allaitement. Je lui donnais mon doigt à téter.

    Mais quel enfant différent quand on lui a donné la suce! Plus calme, moins de pleurs! Rapidement il n’a eu sa suce que pour les dodos. Puis juste pour “le grand dodo de la nui”.Jamais je ne me suis levée pour lui redonner sa suce, ìl la retrouvait tout seul grâce à l’attache-suce. Et dès qu’il est sorti des poupons à la garderie il n’avait plus de suce à la garderie (vers 14 mois).

    Il a de lui-même jeté ses suces aux poubelles vers 2 ans et demi, tout content qu’elle aillent de faire brûler en petits morceaux à l’incinérateur!

    Pour le 2e, on a tenté aussi de faire sans suce mais finalement ça été bénéfique. Vers 2 ans et quart on l’a couché un soir sans sa suce tellement il était fatigué et il n’a plus jamais redemandé sa suce. Les petits dodos étaient sans suce depuis longtemps.Pour la garderie on avait fait pareil que pour le premier: plus de suce en quittant la pouponnière.

    Voilà mon expérience de suce!

  4. Groupe Les Relevailles dit :

    Nous apprécions énormément lorsqu’un parent prend le temps de partager son expérience sur nos sujets d’articles.

    Merci beaucoup !

Rétroliens


Écrire un commentaire

Restez connecté :


Pour nous joindre : 5485, boulevard de l'Ormière
Québec (Québec) G1P 1K6
Tél: 418-688-3301
Fax: 418-688-7666
Question? Commentaire? Écrivez-nous


Partenaires